Antonio Rivas

Image de l'artiste ou du groupe

Soundcloud

Facebook

Concerts

 

Maître de la cumbia et du vallenato

Antonio Rivas est né dans la vallée (origine étymologique du mot « vallenato) à Istmina en Colombie. ll grandit dans une famille où la musique joue un rôle prépondérant. Cent pour cent autodidacte, il commence à apprendre l’accordéon diatonique à quinze ans.

Il participe en Colombie à la création de groupes de vallenato et de cumbia. A maintes occasions, il s’est mesuré avec les grands maîtres de ce folklore tels qu’Alejandro Duran, Abel Antonio Villa et Mariano Perez.

En France, il crée en 1984 le groupe Antonio Rivas y sus Vallenatos avec Daniel Farias, Chino qui sont toujours là et Nemesio Jimenez « El Condor » décédé aujourd’hui.

Antonio Rivas participe à la plupart des manifestations autour de l’accordéon en Europe et en Amérique.

Il est un des protagonistes de la formation : Accordéons en Escale : rencontre qui a eu lieu grâce au Festival les Escales de Saint Nazaire où il côtoie l’accordéoniste argentin Raul Barboza et l’accordéoniste réunionnais René Lacaille.

Antonio Rivas, fidèle à la tradition, compose, chante et joue lui-même la totalité de son répertoire. Le vallenato a été réservé jusqu’ici aux oreilles de quelques latinos initiés et amateurs d’accordéon. Aujourd’hui, son succès s’élargit auprès du grand public. Carlos Vives, superstar aux Etats-Unis et en Amérique latine, ou Gloria Estefan, vedette internationale de la salsa qui réserve une place trés importante à l’accordéon sur ses divers enregistrements, contribuent comme Antonio Rivas à revitaliser cette tradition. Avec raison, car il est impossible de résister à cette musique festive et énergique.

---------------

«Sacré bonhomme, Antonio Rivas est un sorcier, capable mine de rien, en deux tempos et trois mouvements, de vous faire traverser un océan, fût-il atlantique, à la brasse. Par brassée entière, alors que vous êtes là, sur les quais, l’exotisme sucré d’un petite Maroc en liesse, l’esprit sans doute un peu grisé par les vapeurs de la fina du Jardinier colombien. Et hop ! Vous dansez de l’autre côté. (...)»
Ouest-France



Disponible Europe / toute l'année
En trio / Sextet (4 ou 7 personnes sur la route)